CONTES ET LEGENDES
 
AccueilRechercherS'enregistrerFAQCalendrierConnexion
A PARTIR DE MAINTENANT LE FORUM NE SERAS PLUS CONSACRE QU AUX CONTES ET LEGENDES
Pour nous suivre sur la spiritualite rejoignez nous sur FB Renard Magique Community et sur groupe de renard magique community
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» QUESTION
Ven 22 Sep 2017 - 7:33 par Admin FOX

» Crois-tu que le monde va changer ?
Lun 18 Sep 2017 - 12:21 par irina

» Malheur ou bonheur
Sam 16 Sep 2017 - 14:37 par Admin FOX

» L'histoire du Roi Initié ( solstice d ete)
Ven 15 Sep 2017 - 10:31 par spodan

» LES 3 SOUHAITS
Mer 13 Sep 2017 - 20:38 par spodan

» CONTE DE NOEL
Lun 19 Déc 2016 - 11:49 par spodan

» la légende des guirlandes de Noël
Mar 13 Déc 2016 - 22:26 par spodan

» LE NOEL DES ANIMAUX
Mar 13 Déc 2016 - 22:24 par spodan

» LE MIRACLE DE NOEL
Mar 13 Déc 2016 - 22:20 par spodan

» conte belge
Ven 9 Déc 2016 - 10:27 par ambrejaune

» BABOUCHKA Conte de Noël
Jeu 24 Nov 2016 - 11:32 par spodan

» l’homme qui aimait trop le café
Jeu 24 Nov 2016 - 11:29 par spodan

» HALLOWEEN EN BRETAGNE
Mer 23 Nov 2016 - 11:04 par ambrejaune

» HISTOIRE DE FANTOME
Dim 30 Oct 2016 - 2:35 par spodan

Sujets les plus vus
VOtre FÉe d'après VOtre Anniversaire De Naissance
la fee et le renard
LA FEE ET LE RENARD
LA GROTTE DES KORRIGANS
LE CERCLE DES FEES
FLEURS ET FÉES
LÉGENDE DE LA REINE ÉPINE
le pouvoir des fees
LA FÉE MARGALIDE
DES FEES BIZARRES
FACEBOOK
Partenaires
Forum gratuit



Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 L HISTOIRE DE NOEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin FOX
Admin
Admin
avatar

Masculin
Date d'inscription : 29/10/2008
Nombre de messages : 4438
Localisation : Calgary Alberta CANADA
Votre état d'esprit du moment : patient

MessageSujet: L HISTOIRE DE NOEL   Mar 11 Déc 2012 - 8:16



Lorsque les premiers flocons de l'hiver chevauchent les ailes glacées du vent qui fait hurler les plaines et les monts, tous les pôles, les rêveurs, les pierrots, les Jean-de-la-lune, bref tout le petit peuple qui un jour ou l'autre a trouvé la clé de cristal du monde enchanté des contes et des songes, se sent courir des fourmis dans le stylo.
Voilà bientôt deux millénaires qu'une fois par an le pays de Noël est exploré, scruté, sondé. On penserait que pas une histoire, pas une image ne saurait demeurer terre inconnue : Erreur, grossière erreur; ce serait méconnaître l'incroyable imagination des Mineurs de mots, des Foreurs de formules, des Voltigeurs du verbe. Chaque fois, c'est un feu roulant de diamants nouveaux, de cascades insoupçonnées, de lumières remontées des abîmes du coeur du narrateur.

J'espère que ce soir vous ne serez pas trop déçu, car je ne vais pas tirer de ma hotte un petit renne au nez rouge, une vendeuse d'allumettes du Danemark ou un kilo de bons sentiments.

Non, j'aimerais tout simplement vous raconter la véritable histoire de Noël.

Tout a commencé bien avant que vous n'existiez; avant même que vos parents ou vos grands-parents aient vu le jour; bien avant Napoléon, ou Louis XIV, ou César, ou Pharaon. En fait avant même que la terre elle-même ait été formée.

Dans la lumière de son amour, Dieu tient conseil.
Le projet est ambitieux, le risque démesuré.
Créer ou ne pas créer un être à sa ressemblance! Le pouvoir d'aimer, le danger du désamour.

A notre ressemblance! Une réplique miniature de nous-mêmes ? Une écharpe d'Esprit flottant dans l'Éternité -?- dit le vent

Non, - dit le Père,

- plutôt que la solidité de l'Esprit, je préfère quelque chose de léger; une étoffe presque impalpable, un tissu formé du fil de nos pensées.

Pour nous, une substance ténue, mais pour notre créature une réalité tangible sur laquelle elle pourra s'appuyer, qu'elle pourra respirer, manger et boire.

Elle l'appellera ... matière. Oui, c'est cela, nous allons créer un être composée en partie de matière et en partie de notre souffle. -

- Notre souffle - dit le Vent,- excellent, excellent. Mais cette matière, où allons-nous l'installer -? -
Ça, je sais,- dit le Père - Et arrondissant les lèvres, Il produit une bulle irisée. Notre créature la nommera "Univers". Pour nous une bien petite demeure, mais pour lui un immense palais.-

Désignant une minuscule tache couleur arc-en-ciel sur la paroi :



- Ici la voie lactée. C'est à l'intérieur que se trouve sa maison.
- A l'aide d'une loupe, il observe la galaxie et désigne un point de couleur :
- Le Système Solaire, et là, cette petite bille bleue : son berceau.-
- Son berceau - dit le Fils.



- Oui, son berceau - dit le Père - Mais plus que cela. Ce sera sa cour de récréation, son livre d'école, son nid d'amour, son atelier, son terrain de sport, son église. Son Royaume. -

- Mais un tel être ne pourra pas vivre dans l'Éternité. Il serait submergé par ses vagues immobiles et s'y noierait ! -

C'est pourquoi - dit le Père - je vais faire ceci :- Et déchirant un lambeau d'Infini, il l'étale à ses pieds et le fait tournoyer lentement. - Pour nous, rien n'est caché. Nous voyons distinctement le commencement et la fin du Cercle.
Mais pour lui, seul la vague du présent le portera. Il ne conservera de la houle précédente qu'un souvenir passager et plongera ses regards en vain dans la lame qui s'approche. Il dérivera sur le courant du fleuve sans pouvoir le maîtriser.
Son unique gouvernail sera la confiance qu'il mettra en moi.

- Cela est bon - dit le Vent.

- C'est même très bon - dit le Fils. Mais cet être, capable d'aimer sans chercher son intérêt, capable de s'investir totalement dans une obéissance aveugle à son Créateur, ne possédera-t-il pas aussi "le pouvoir de dire non"-? La capacité de tourner le dos à la lumière. Ne sera-t-il pas en mesure de se choisir lui-même pour maître en reniant le Dieu qui l'aime ? -

A ce moment, l'oeil de Dieu se brouille, et dans la pupille tout à l'heure pleine de joie, défilent de terribles images. Des enfants coupés en morceaux dans le ventre de leur mère, des vieillards sautant sur des mines, des savants inventant des engins de guerre, des hommes jeunes dormant dans les rues froides de l'hiver, des mères squelettiques berçant le cadavre d'un bébé mort de faim.

Oui - dit le Père - ma créature me reniera. Elle s'éloignera de moi. Elle dérivera au fil de sa corruption et de son péché. Elle fuira pour toujours loin de ma face.

O, qui enverrais-je à son aide ? -

- Me voici, - dit le Fils - pour faire ô Dieu, ta volonté -

- Comment iras-tu ? - dit l'Esprit. - Pourras-tu pénétrer dans l'univers multicolore sans qu'il éclate ?
Il faudra te faire tout petit, mon Fils -

- Oui, mais quelle forme prendrai-je ? Une montagne embrasée révélant ta volonté ? -



- Bien, très bien, mais ce ne sera pas suffisant, mon Fils; Une montagne au coeur de pierre pourrait-elle émouvoir un être au coeur de chair ? -

- Me ferai-je animal ? -

- L'ennemi deviendra serpent -

- Alors, un ange ? -

Lorsque nous poserons sur cette terre l'homme que nous aurons créé, nous ornerons en même temps sa tête de la couronne royale et nous mettrons dans sa main la clé de la planète.



Si le diadème tombe et si la clé s'échappe, je ne veux pas qu'ils restent la possession d'un animal, d'un ange, ou d'un démon qui fait la bête. Non, cette planète a été créée pour l'homme; Je veux que l'homme en soit le Roi.
Mon Fils, quand tu quitteras notre palais d'Éternité pour affronter l'ennemi, tu ne prendras pas la forme d'un dragon plus puissant que l'usurpateur, ni celle d'un ange dont la demeure est dans le ciel. Tu te développeras dans le ventre d'une femme : tu naîtras.


toi qui es le Verbe, tu apprendras le langage, le langage des hommes.

Toi qui es le Tout-Puissant, tu tendras la joue aux soufflets;
Toi qui es Roi, tu supporteras qu'on te traite de bâtard;
Toi qui possèdes tout, tu n'auras même pas une tanière pour reposer ta tête;
Toi qui es juste, tu seras mis au nombre des malfaiteurs. Tu porteras ta croix. Tu te chargeras de toute la méchanceté du monde. Tu deviendras péché.
Tu ne te défendras pas lorsque ma créature enfoncera des clous dans ta chair. Tu ne maudiras pas lorsque la mort rôdera, mais tu remettras ton âme entre mes mains.

Lorsque tout sera accompli, lorsque le prix de la rançon sera payé, je te remettrai, à toi, l'Homme-Dieu, le couronne et la clé.--

- Ah mon Père, comme il me tarde de partir. -

Alors le Père montre du doigt le lambeau d'Éternité qui tournoie lentement, au rythme du coeur de l'Histoire. Une vision s'anime.

Quelques personnages en haillons, entourés de moutons, regardent la nuit descendre au fil paisible de la rivière étoilée.


Soudain, les eaux noires et profondes de la voûte céleste se déchirent et un ange apparaît, chantant : - Aujourd'hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur".


Revenir en haut Aller en bas
http://renardmagique.1fr1.net
spodan
Guide
Guide
avatar

Masculin
Date d'inscription : 15/12/2008
Nombre de messages : 3389
Age : 55
Localisation : trivieres
Votre état d'esprit du moment : super joyeux

MessageSujet: Re: L HISTOIRE DE NOEL   Mar 11 Déc 2012 - 12:17

merci magnifique recit
Revenir en haut Aller en bas
http://spodan.skyrock.com/
 
L HISTOIRE DE NOEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un compte (véridique) de Noêl.
» contes de noel
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LE RENARD MAGIQUE :: CONTES ET LEGENDES :: CONTES ET LEGENDES :: CONTES ET LEGENDES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: