Spiritualité Esotérisme Paranormal Tarots Runes Amerindiens Reves Pierres Reiki Mandalas Numerologie Reflexologie Chromotherapie Légendes
 
AccueilRechercherS'enregistrerFAQCalendrierConnexion
INVITEZ VOS AMI(E)S A NOUS REJOINDRE
JEUDI 24 AOUT A 21H00 SOIREE ANGES
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» étapes vers l’abondance
Sam 19 Aoû 2017 - 2:41 par irina

» emseigner la spiritualite
Dim 13 Aoû 2017 - 18:35 par Admin FOX

» LA PENSEE DU JOUR
Dim 23 Juil 2017 - 15:10 par Admin FOX

» ma pensee
Sam 22 Juil 2017 - 1:45 par Admin FOX

» pensee du jour
Jeu 20 Juil 2017 - 2:35 par Chipette

» purifier l ego
Lun 17 Juil 2017 - 15:12 par Admin FOX

» arret provisoire des voyances
Lun 10 Juil 2017 - 4:18 par irina

» Demande de voyance
Jeu 6 Juil 2017 - 10:49 par Aube

» LES ELIXIRS CALIFORNIENS
Sam 1 Juil 2017 - 14:31 par Admin FOX

» SIGNIFICATION DES CARTES
Sam 1 Juil 2017 - 14:28 par Admin FOX

» pensee du jour
Ven 30 Juin 2017 - 18:42 par Admin FOX

» Le hora dans l'astrologie hindoue
Mar 27 Juin 2017 - 0:10 par irina

» LA TRAME
Lun 19 Juin 2017 - 22:42 par Chipette

» Nabandonne jamais
Mar 6 Juin 2017 - 13:27 par irina

Sujets les plus vus
LA PENSEE DU JOUR
PRIERE POUR EXAUCER 1 VOEU
L'amitié même virtuel.......
NE PAS SE COMPLIQUER LA VIE
LA REFLEXOLOGIE FACIALE
Proverbes sur l'oublie
UNE PENSEE A SUIVRE
REGLEMENT DE RENARD MAGIQUE
PENSEZ Y
l amitie
FACEBOOK
Partenaires
Forum gratuit



Partagez | 
 

 PSYCHOLOGIE SUR LA MÉFIANCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin FOX
Admin
Admin
avatar

Masculin
Date d'inscription : 29/10/2008
Nombre de messages : 4470
Localisation : Calgary Alberta CANADA
Votre état d'esprit du moment : patient

MessageSujet: PSYCHOLOGIE SUR LA MÉFIANCE   Ven 7 Nov 2008 - 2:58

Pour simplifier, on peut dire qu’il y a deux types de personnes : celles qui font a priori confiance et celles qui sont méfiantes a priori, remarque Christophe André, psychiatre cognitiviste. Autant dire que la méfiance n’est pas pathologique en soi. Mais, appliquée de manière excessive et systématique, elle condamne celui qui en souffre à l’isolement et à la solitude. D’après le psychiatre, « cette phobie sociale apparaît chez les personnes de tempérament hypersensible ».

Vulnérables et fragiles, elles usent de la méfiance comme d’un mécanisme de protection et de défense.

La méfiance en héritage

Pour les psychanalystes, cette tendance est, le plus souvent, héritée de l’enfance. En effet, le jeune enfant vit une situation paradoxale : s’il a confiance en l’adulte, puisque sa survie et son bien-être dépendent de lui, il est pourtant loin d’ignorer la méfiance. Elle surgit en réponse aux sensations pénibles susceptibles de l’assaillir quand sa mère n’intervient pas assez rapidement pour s’occuper de lui : inconsciemment, il voit alors en elle un "mauvais sein" qui le persécute. Il souffre et attribue automatiquement à sa mère, à ses yeux toute-puissante, un désir de lui faire du mal.

Selon la psychanalyste Melanie Klein (1882-1960), la première à avoir exploré cet aspect du développement infantile, c’est une réaction normale si elle n’envahit pas l’ensemble de la sphère affective. Plus tard, ce mélange ambivalent, de tendresse et de méfiance sera l’ordinaire des relations humaines. Cependant, cette disposition psychique à la méfiance peut être renforcée par la peur de parents, très angoissés eux-mêmes par le monde extérieur. « Méfie-toi des gens », « Ne suis pas n’importe qui » : ces avertissements, nécessaires à la sécurité de l’enfant qui tend à se montrer crédule vis-à-vis de toute personne ressemblant à une figure parentale, « doivent rester modérés », précise la psychothérapeute Agnès Payen de la Garanderie. Etouffé par des parents surprotecteurs, l’enfant peut en venir à percevoir le monde extérieur comme une jungle terrifiante peuplée d’agresseurs potentiels.

Trop d’idéalisation

Quand ce ne sont pas les parents qui transmettent la méfiance, c’est la vie elle-même qui s’en charge : un collègue qui nous trahit, un ami qui abuse de notre générosité, un partenaire qui nous trompe… Les grands méfiants « sont des personnes qui ont une vision illusoire car idéaliste des relations », commente Christophe André. Hyperexigeantes à l’égard de l’autre, elles interprètent le moindre manquement de sa part comme une trahison. Dans certains cas, ce sentiment se développe en une forme de paranoïa : « Personne n’est digne de ma confiance, donc tout le monde me veut du mal. » Dans d’autres, en un excès de cynisme : « Cet homme m’a quittée sans rien dire, donc tous les hommes sont des lâches. » Soit on doute de ses propres capacités, soit on attend trop de l’autre.

« L’entrée en relation avec autrui est toujours une prise de risque, . Il faut accepter de mettre à l’épreuve, pendant un certain temps, les premières impressions qu’elle nous a inspirées, de manière à en tester la fiabilité. Or, cette prise de risque n’est envisageable que par celui qui, à l’origine, a suffisamment confiance en lui pour ne pas réagir violemment en cas de déception. » Ainsi, l’absence de confiance en l’autre est presque toujours le signe d’un manque de confiance en soi


QUE FAIRE!!




Plonger dans son malaise

Prenez l’habitude de vous « observer » : analysez ce qui se passe, évaluez vos émotions et écrivez toutes les pensées négatives qui vous assaillent. Fuir le problème ne sert à rien. Mieux vaut rechercher dans son passé les situations de solitude qui ont provoqué tristesse et angoisse. Il s’agit de repérer l’empreinte émotionnelle, le schéma cognitif ancien qui se répète dans le présent.


S’habituer progressivement
Obligez-vous à rester seul dans votre appartement pour y pratiquer une activité qui vous plaît : écouter votre morceau de jazz préféré, téléphoner, chanter, peindre… La solitude sera ainsi associée à une émotion positive. Au début, quelques minutes de solitude suffisent. Il faut s’y habituer peu à peu, la phobie risque sinon de se renforcer. Réussir à faire face plusieurs heures sans être submergé par l’angoisse redonne confiance et optimisme. Vous n’aurez plus ensuite qu’à tester d’autres situations « délicates », comme aller au cinéma ou partir en vacances seul.
Revenir en haut Aller en bas
http://renardmagique.1fr1.net
 
PSYCHOLOGIE SUR LA MÉFIANCE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Psychologie des foules
» Psychologie animale
» Psychologie de la colère
» Psychologie du soldat
» Psychologie/Etre heureux: Plaidoyer pour plus d'altruisme par Matthieu Ricard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE RENARD MAGIQUE :: SOINS SPIRITUEL/ENERGIE :: BIEN ETRE ET SOINS SPIRITUEL :: Sciences Psy-
Sauter vers: