CONTES ET LEGENDES
 
AccueilRechercherS'enregistrerFAQCalendrierConnexion
A PARTIR DE MAINTENANT LE FORUM NE SERAS PLUS CONSACRE QU AUX CONTES ET LEGENDES
Pour nous suivre sur la spiritualite rejoignez nous sur FB Renard Magique Community et sur groupe de renard magique community
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» QUESTION
Ven 22 Sep 2017 - 7:33 par Admin FOX

» Crois-tu que le monde va changer ?
Lun 18 Sep 2017 - 12:21 par irina

» Malheur ou bonheur
Sam 16 Sep 2017 - 14:37 par Admin FOX

» L'histoire du Roi Initié ( solstice d ete)
Ven 15 Sep 2017 - 10:31 par spodan

» LES 3 SOUHAITS
Mer 13 Sep 2017 - 20:38 par spodan

» CONTE DE NOEL
Lun 19 Déc 2016 - 11:49 par spodan

» la légende des guirlandes de Noël
Mar 13 Déc 2016 - 22:26 par spodan

» LE NOEL DES ANIMAUX
Mar 13 Déc 2016 - 22:24 par spodan

» LE MIRACLE DE NOEL
Mar 13 Déc 2016 - 22:20 par spodan

» conte belge
Ven 9 Déc 2016 - 10:27 par ambrejaune

» BABOUCHKA Conte de Noël
Jeu 24 Nov 2016 - 11:32 par spodan

» l’homme qui aimait trop le café
Jeu 24 Nov 2016 - 11:29 par spodan

» HALLOWEEN EN BRETAGNE
Mer 23 Nov 2016 - 11:04 par ambrejaune

» HISTOIRE DE FANTOME
Dim 30 Oct 2016 - 2:35 par spodan

Sujets les plus vus
VOtre FÉe d'après VOtre Anniversaire De Naissance
la fee et le renard
LA FEE ET LE RENARD
LA GROTTE DES KORRIGANS
LE CERCLE DES FEES
FLEURS ET FÉES
LÉGENDE DE LA REINE ÉPINE
le pouvoir des fees
LA FÉE MARGALIDE
DES FEES BIZARRES
FACEBOOK
Partenaires
Forum gratuit



Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 LA LEGENDE DU COYOTTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin FOX
Admin
Admin
avatar

Masculin
Date d'inscription : 29/10/2008
Nombre de messages : 4438
Localisation : Calgary Alberta CANADA
Votre état d'esprit du moment : patient

MessageSujet: LA LEGENDE DU COYOTTE   Lun 28 Fév 2011 - 14:49



À cette époque, les coyotes ne vivaient pas en solitaires comme aujourd'hui. Ils habitaient avec femmes et enfants. L'un deux, jadis, demeurait sous une tente avec son épouse, son fils et sa fille. Le père de cette petite famille était si mal organisé qu'il n'arrivait pas à pourvoir à la subsistance des siens.

On était alors à la Lune-où-la-Neige-Entre-dans-les-Tepee. Il faisait si froid que les aiguilles des sapins ne tenaient plus aux branches. Le givre recouvrait la lune, et le soleil était parti depuis longtemps vers un meilleur endroit.

La provision de bois était épuisée dans la tente du coyote. Sa femme, malade, avait dû s'aliter. Les enfants grelottaient de fièvre. La femme dit à son mari :

• Sors et va chercher des branches. Sinon, nous allons tous mourir de froid.

Le coyote grogna mais néanmoins sortit du tepee. Dehors, il trouva du bois sec. Il songea « les femmes sont bien sottes. Pourquoi la mienne n'a-t-elle pas rentré ces branches ? »

Il s'en empara et les jeta sur le feu. Mais il s'agissait de l'Arbre-Malodorant. Une si mauvaise odeur se dégagea de la fumée que la femme du se lever pour éteindre le feu. Puis elle prit la décision d'aller elle-même chercher le bois. Elle emmena avec elle ses deux petits et trouva un arbre abattu. Elle s'apprêtait à le débiter quand elle aperçut un cerf pris dans la neige jusqu'au poitrail. La femme attrapa le cerf par la queue et cria à ses enfants :

• Allez vite chercher votre père et dites-lui que je tiens un cerf.

Les enfants se précipitèrent vers le tepee et dirent au coyote :

• Vite, notre mère a besoin de toi ! Elle a attrapé un cerf et il faut que tu le tues.

• Dites à votre mère que j'arrive, le temps de prendre mes armes

Les enfants partirent en courant. Le coyote se rendit tranquillement dans la forêt, coupa trois bâtons, revint dans sa tente et se confectionna un arc et deux flèches. Mais au moment de s'en aller, il s'aperçut que les courroies de ses raquettes étaient cassées. Il en coupa d'autres dans un morceau de peau et les remplaça. Ensuite, il pensa : « tout ce travail m'a donné faim » Alors, il dévora les baies séchées que sa femme gardait précieusement dans une boîte en écorce. Enfin, il partit.

La femme agrippait encore le cerf. Le coyote lui cria :

• Prends patience, j'arrive !!

Il visa le cerf et cria à nouveau à l'adresse de sa femme :

• Je suis prêt, lâche-le !

La femme libéra la queue de l'animal. Le cerf sauta hors de son trou, se mit à courir et tomba dans un creux neigeux au moment où le coyote laissait filer son trait. La flèche passa au-dessus de l'animal sans l'atteindre. Le coyote plaça une deuxième flèche sur son arc et tira une seconde fois. Mais à cet instant précis le cerf sauta du trou et le dard passa sous son ventre. N'ayant plus de flèche, le coyote ne pu que regarder s'enfuir le cerf.

La femme prit ses deux enfants sur son dos et dit :

• Mon époux est un incapable. J'ai faim et je retourne au tepee.

Mais son mari avait mangé toutes les baies, aussitôt elle s'écria :

• C'en est trop, je préfère m'en aller !

Elle prit sa fille avec elle et laissa le garçon à son époux. Resté seul avec son fils, le coyote lui dit :

• Ne pleure pas. Ta mère reviendra lorsqu'elle aura faim. Elle ne peut pas errer seule dans cette contrée.

Mais la femme ne reparut pas. Après plusieurs jours, le père dit à son enfant :

• Nous allons suivre les traces du cerf que ta mère a laissé échapper.

En chemin, ils trouvèrent un barrage de castors. Le coyote entreprit de démolir la digue afin d'avoir accès à la maison des Petits-Hommes-de-la-Forêt. Lorsque l'eau du lac baissa, l'un deux sortit. Le coyote le tua et pénétra sous la hutte pour avoir les autres. Toutefois, ceux-ci rusèrent. Ils se mordirent les lèvres et firent le mort. Le coyote les porta sur la berge et dit à son fils :

• Regarde, ces castors sont morts de frayeur en me voyant. Nous allons les faire cuire, mais avant, allons chercher du bois.

Il y allèrent. Hélas, lorsqu'ils revinrent, les castors s'étaient enfuis. Il ne restait plus que celui qui était réellement mort. Le coyote l'embrocha et le posa au-dessus du feu. Lorsqu'il fut à point, il le découpa. Alors, le coyote prit pour lui les meilleurs morceaux et tendit à son fils les parties les plus coriaces. Puis il s'arrangea pour manger plus vite que l'enfant, et quant il eut fini de manger sa part il aida le petit à terminer la sienne.

Durant la nuit suivante, le fils du coyote mourut de froid et de faim. Son père le laissa sans sépulture sous une mince couche de neige et partit seul. Il arriva finalement dans un étrange village. Pas une âme n'était en vue et tout semblait désert. Cependant, parmi les tentes de ce village, le coyote trouva sa femme. Il lui demanda :

• À part toi, il n'y a personne ici. Que fais-tu en un pareil endroit ? Pourquoi n'es-tu pas revenue dans notre tepee ?

• Ici j'ai chaud et je n'ai plus faim. Où est notre fils ?

• Il est mort en route. Cet enfant n'était guère résistant. Et toi, qu'as-tu fais de notre fille ?

• Elle a beaucoup grandi durant ton absence, maintenant elle est mariée. Son époux prend grand soin d'elle.

La femme donna à manger à son mari. Il remarqua :

• Quelle nourriture bizarre vous absorbez dans ce village.

• c'est celle que les chasseurs d'ici nous offrent chaque jour.

À la fin du repas, la femme demanda à son mari :

• Dorénavant, as¸tu l'intention de rester avec nous ?

• La chair est bonne et le tepee est confortable.

• Dans ce cas je dois te prévenir, les gens de ce village ne sont pas des coyotes.

• Qui sont-ils alors ?

• Ce sont des hommes. Ils vont d'ailleurs bientôt rentrer.

À ces mots, un long frisson parcourut le coyote. Il sortit sans mot dire. Un vent froid secoua le cuir de la tente. Alors, terrorisé à la pensée de rencontrer un homme, le coyote détala à perdre haleine.



Texte rédigé Par Ka-Be-Mub


Revenir en haut Aller en bas
http://renardmagique.1fr1.net
 
LA LEGENDE DU COYOTTE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bip-Bip Et Le Coyotte
» LA LEGENDE DE DAME CARCAS
» phénomènes inexpliqués...expliqués !
» Le Hollandais Volant
» Souvenirs, souvenirs et Noël...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
LE RENARD MAGIQUE :: CONTES ET LEGENDES :: CONTES ET LEGENDES :: CONTES ET LEGENDES-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: