Spiritualité Esotérisme Paranormal Tarots Runes Amerindiens Reves Pierres Reiki Mandalas Numerologie Reflexologie Chromotherapie Légendes
 
AccueilRechercherS'enregistrerFAQCalendrierConnexion
INVITEZ VOS AMI(E)S A NOUS REJOINDRE
JEUDI 24 AOUT A 21H00 SOIREE ANGES
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» étapes vers l’abondance
Aujourd'hui à 2:41 par irina

» emseigner la spiritualite
Dim 13 Aoû 2017 - 18:35 par Admin FOX

» LA PENSEE DU JOUR
Dim 23 Juil 2017 - 15:10 par Admin FOX

» ma pensee
Sam 22 Juil 2017 - 1:45 par Admin FOX

» pensee du jour
Jeu 20 Juil 2017 - 2:35 par Chipette

» purifier l ego
Lun 17 Juil 2017 - 15:12 par Admin FOX

» LES ELIXIRS CALIFORNIENS
Sam 1 Juil 2017 - 14:31 par Admin FOX

» SIGNIFICATION DES CARTES
Sam 1 Juil 2017 - 14:28 par Admin FOX

» pensee du jour
Ven 30 Juin 2017 - 18:42 par Admin FOX

» Le hora dans l'astrologie hindoue
Mar 27 Juin 2017 - 0:10 par irina

» LA TRAME
Lun 19 Juin 2017 - 22:42 par Chipette

» Nabandonne jamais
Mar 6 Juin 2017 - 13:27 par irina

» L ORIGINE DE NOS MALADIES
Jeu 25 Mai 2017 - 6:38 par Admin FOX

» Coupe de l'Oracle de la Triade
Dim 21 Mai 2017 - 21:56 par Chipette

Sujets les plus vus
LA PENSEE DU JOUR
PRIERE POUR EXAUCER 1 VOEU
L'amitié même virtuel.......
NE PAS SE COMPLIQUER LA VIE
LA REFLEXOLOGIE FACIALE
Proverbes sur l'oublie
UNE PENSEE A SUIVRE
REGLEMENT DE RENARD MAGIQUE
PENSEZ Y
l amitie
FACEBOOK
Partenaires
Forum gratuit



Partagez | 
 

 L'ECHELLE SPIRITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'ECHELLE SPIRITE   Sam 19 Fév 2011 - 5:16

ECHELLE SPIRITE


Les Esprits admettent généralement trois catégories principales ou trois grandes divisions.
Dans la dernière, celle qui est au bas de l'échelle, sont les Esprits imparfaits qui ont encore tous ou presque tous les degrés à parcourir ; ils sont caractérisés par la prédominance de la matière sur l'Esprit et la propension au mal.
Ceux de la seconde sont caractérisés par la prédominance de l'Esprit sur la matière et par le désir du bien : ce sont les bons Esprits.
La première enfin comprend les Purs Esprits, ceux qui ont atteint le suprême degré de perfection.




TROISIEME ORDRE : ESPRITS IMPARFAITS.




Prédominance de la matière sur l'esprit. Propension au mal. Ignorance, orgueil, égoïsme, et toutes les mauvaises passions qui en sont la suite.
Ils ont l'intuition de Dieu, mais ils ne le comprennent pas.


Tous ne sont pas essentiellement mauvais ; chez quelques-uns il y a plus de légèreté, d'inconséquence et de malice que de véritable méchanceté. Les uns ne font ni bien ni mal ; mais par cela seul qu'ils ne font point de bien, ils dénotent leur infériorité. D'autres, au contraire, se plaisent au mal, et sont satisfaits quand ils trouvent l'occasion de le faire.

Ils peuvent allier l'intelligence à la méchanceté ou à la malice ; mais quel que soit leur développement intellectuel, leurs idées sont peu élevées et leurs sentiments plus ou moins abjects.

Leurs connaissances sur les choses du monde spirite sont bornées, et le peu qu'ils en savent se confond avec les idées et les préjugés de la vie corporelle. Ils ne peuvent nous en donner que des notions fausses et incomplètes ; mais l'observateur attentif trouve souvent dans leurs communications, même imparfaites, la confirmation des grandes vérités enseignées par les Esprits supérieurs.

Leur caractère se révèle par leur langage. Tout Esprit qui, dans ses communications, trahit une mauvaise pensée, peut être rangé dans le troisième ordre ; par conséquent toute mauvaise pensée qui nous est suggérée nous vient d'un Esprit de cet ordre.

Ils voient le bonheur des bons, et cette vue est pour eux un tourment incessant, car ils éprouvent toutes les angoisses que peuvent produire l'envie et la jalousie.

Ils conservent le souvenir et la perception des souffrances de la vie corporelle, et cette impression est souvent plus pénible que la réalité. Ils souffrent donc véritablement et des maux qu'ils ont endurés, et de ceux qu'ils ont fait endurer aux autres ; et comme ils souffrent longtemps, ils croient souffrir toujours ; Dieu, pour les punir, veut qu'ils le croient ainsi.

On peut les diviser en quatre groupes principaux.

Neuvième classe : ESPRITS IMPURS

Ils sont enclins au mal et en font l'objet de leurs préoccupations. Comme Esprits, ils donnent des conseils perfides, soufflent la discorde et la défiance, et prennent tous les masques pour mieux tromper. Ils s'attachent aux caractères assez faibles pour céder à leurs suggestions afin de les pousser à leur perte, satisfaits de pouvoir retarder leur avancement en les faisant succomber dans les épreuves qu'ils subissent.


Dans les manifestations on les reconnaît à leur langage ; la trivialité et la grossièreté des expressions, chez les Esprits comme chez les hommes, est toujours un indice d'infériorité morale sinon intellectuelle. Leurs communications décèlent la bassesse de leurs inclinations, et s'ils veulent faire prendre le change en parlant d'une manière sensée, ils ne peuvent longtemps soutenir leur rôle et finissent toujours par trahir leur origine.
Certains peuples en ont fait des divinités malfaisantes, d'autres les désignent sous les noms de démons, mauvais génies, Esprits du mal.

Les êtres vivants qu'ils animent, quand ils sont incarnés, sont enclins à tous les vices qu'engendrent les passions viles et dégradantes : la sensualité, la cruauté, la fourberie, l'hypocrisie, la cupidité, l'avarice sordide.

Ils font le mal pour le plaisir de le faire, le plus souvent sans motifs, et par haine du bien ils choisissent presque toujours leurs victimes parmi les honnêtes gens. Ce sont des fléaux pour l'humanité, à quelque rang de la société qu'ils appartiennent, et le vernis de la civilisation ne les garantit pas de l'opprobre et de l'ignominie.

Huitième classe : ESPRITS LEGERS

Ils sont ignorants, malins, inconséquents et moqueurs. Ils se mêlent de tout, répondent à tout, sans se soucier de la vérité. Ils se plaisent à causer de petites peines et de petites joies, à faire des tracasseries, à induire malicieusement en erreur par des mystifications et des espiègleries. A cette classe appartiennent les Esprits vulgairement désignés sous les noms de follets, lutins, gnomes, farfadets. Ils sont sous la dépendance des Esprits supérieurs, qui les emploient souvent comme nous le faisons des serviteurs et des manoeuvres.


Ils paraissent, plus que d'autres, attachés à la matière, et semblent être les agents principaux des vicissitudes des éléments du globe, soit qu'ils habitent l'air, l'eau, le feu, les corps durs ou les entrailles de la terre. Ils manifestent souvent leur présence par des effets sensibles, tels que les coups, le mouvement et le déplacement anormal des corps solides, l'agitation de l'air, etc., ce qui leur a fait donner le nom d'Esprits frappeurs ou perturbateurs. On reconnaît que ces phénomènes ne sont point dus à une cause fortuite et naturelle, quand ils ont un caractère intentionnel et intelligent. Tous les Esprits peuvent produire ces phénomènes, mais les Esprits élevés les laissent en général dans les attributions des Esprits inférieurs plus aptes aux choses matérielles qu'aux choses intelligentes.


Dans leurs communications avec les hommes, leur langage est quelquefois spirituel et facétieux, mais presque toujours sans profondeur ; ils saisissent les travers et les ridicules qu'ils expriment en traits mordants et satiriques. S'ils empruntent des noms supposés, c'est plus souvent par malice que par méchanceté.


Septième classe :ESPRITS FAUX-SAVANTS

Leurs connaissances sont assez étendues, mais ils croient savoir plus qu'ils ne savent en réalité. Ayant accompli quelques progrès à divers points de vue, leur langage a un caractère sérieux qui peut donner le change sur leurs capacités et leurs lumières ; mais ce n'est le plus souvent qu'un reflet des préjugés et des idées systématiques de la vie terrestre ; c'est un mélange de quelques vérités à côté des erreurs les plus absurdes, au milieu desquelles percent la présomption, l'orgueil, la jalousie et l'entêtement dont ils n'ont pu se dépouiller.


Sixième classe : ESPRITS NEUTRES

Ils ne sont ni assez bons pour faire le bien, ni assez mauvais pour faire le mal ; ils penchent autant vers l'un que vers l'autre, et ne s'élèvent pas au-dessus de la condition vulgaire de l'humanité tant pour le moral que pour l'intelligence. Ils tiennent aux choses de ce monde, dont ils regrettent les joies grossières.




SECOND ORDRE : BONS ESPRITS



Prédominance de l'Esprit sur la matière ; désir du bien. Leurs qualités et leur pouvoir pour faire le bien sont en raison du degré auquel ils sont parvenus : les uns ont la science, les autres la sagesse et la bonté ; les plus avancés réunissent le savoir aux qualités morales. N'étant point encore complètement dématérialisés, ils conservent plus ou moins, selon leur rang, les traces de l'existence corporelle, soit dans la forme du langage, soit dans leurs habitudes où l'on retrouve même quelques-unes de leurs manies, autrement ils seraient Esprits parfaits.


Ils comprennent Dieu et l'infini, et jouissent déjà de la félicité des bons. Ils sont heureux du bien qu'ils font et du mal qu'ils empêchent. L'amour qui les unit est pour eux la source d'un bonheur ineffable que n'altèrent ni l'envie, ni les regrets, ni les remords, ni aucune des mauvaises passions qui font le tourment des Esprits imparfaits, mais tous ont encore des épreuves à subir jusqu'à ce qu'ils aient atteint la perfection absolue.

Comme Esprits, ils suscitent de bonnes pensées, détournent les hommes de la voie du mal, protègent dans la vie ceux qui s'en rendent dignes, et neutralisent l'influence des Esprits imparfaits chez ceux qui ne se complaisent pas à la subir.

Ceux en qui ils sont incarnés sont bons et bienveillants pour leurs semblables ; ils ne sont mus ni par l'orgueil, ni par l'égoïsme, ni par l'ambition ; ils n'éprouvent ni haine, ni rancune, ni envie, ni jalousie et font le bien pour le bien.

A cet ordre appartiennent les Esprits désignés dans les croyances vulgaires sous les noms de bons génies, génies protecteurs, Esprits du bien. Dans les temps de superstition et d'ignorance on en a fait des divinités bienfaisantes.

On peut également les diviser en quatre groupes principaux.
Cinquième classe : ESPRITS BIENVEILLANTS

Leur qualité dominante est la bonté ; ils se plaisent à rendre service aux hommes et à les protéger, mais leur savoir est borné : leur progrès s'est plus accompli dans le sens moral que dans le sens intellectuel.


Quatrième classe : ESPRITS SAVANTS

Ce qui les distingue spécialement, c'est l'étendue de leurs connaissances. Ils se préoccupent moins des questions morales que des questions scientifiques, pour lesquelles ils ont plus d'aptitude ; mais ils n'envisagent la science qu'au point de vue de l'utilité, et n'y mêlent aucune des passions qui sont le propre des Esprits imparfaits.


Troisième classe : ESPRITS SAGES

Les qualités morales de l'ordre le plus élevé forment leur caractère distinctif. Sans avoir des connaissances illimitées, ils sont doués d'une capacité intellectuelle qui leur donne un jugement sain sur les hommes et sur les choses.


Deuxième classe : ESPRITS SUPERIEURS

Ils réunissent la science, la sagesse et la bonté. Leur langage ne respire que la bienveillance ; il est constamment digne, élevé, souvent sublime. Leur supériorité les rend plus que les autres aptes à nous donner les notions les plus justes sur les choses du monde incorporel dans les limites de ce qu'il est permis à l'homme de connaître. Ils se communiquent volontiers à ceux qui cherchent la vérité de bonne foi, et dont l'âme est assez dégagée des liens terrestres pour la comprendre, mais ils s'éloignent de ceux qu'anime la seule curiosité, ou que l'influence de la matière détourne de la pratique du bien.


Lorsque, par exception, ils s'incarnent sur la terre, c'est pour y accomplir une mission de progrès, et ils nous offrent alors le type de la perfection à laquelle l'humanité peut aspirer ici-bas.



PREMIER ORDRE : PURS ESPRITS



Influence de la matière nulle. Supériorité intellectuelle et morale absolue par rapport aux Esprits des autres ordres.


Première classe

Ils ont parcouru tous les degrés de l'échelle et dépouillé toutes les impuretés de la matière. Ayant atteint la somme de perfection dont est susceptible la créature, ils n'ont plus à subir ni épreuves, ni expiations. N'étant plus sujets à la réincarnation dans des corps périssables, c'est pour eux la vie éternelle qu'ils accomplissent dans le sein de Dieu.


Ils jouissent d'un bonheur inaltérable, parce qu'ils ne sont sujets ni aux besoins, ni aux vicissitudes de la vie matérielle ; mais ce bonheur n'est point celui d'une oisiveté monotone passée dans une contemplation perpétuelle. Ils sont les messagers et les ministres de Dieu dont ils exécutent les ordres pour le maintien de l'harmonie universelle. Ils commandent à tous les Esprits qui leur sont inférieurs, les aident à se perfectionner et leur assignent leur mission. Assister les hommes dans leur détresse, les exciter au bien ou à l'expiation des fautes qui les éloignent de la félicité suprême, est pour eux une douce occupation. On les désigne quelquefois sous les noms d'anges, archanges ou séraphins.

Les hommes peuvent entrer en communication avec eux, mais bien présomptueux serait celui qui prétendrait les avoir constamment à ses ordres.



ESPRITS ERRANTS OU INCARNES







Sous le rapport des qualités intimes, les Esprits sont de différents ordres qu'ils parcourent successivement à mesure qu'ils s'épurent. Comme état, ils peuvent être incarnés, c'est-à-dire unis à un corps, dans un monde quelconque ; ou errants, c'est-à-dire dégagés du corps matériel et attendant une nouvelle incantation pour s'améliorer.

Les Esprits errants ne forment point une catégorie spéciale ; c'est un des états dans lesquels ils peuvent se trouver.

L'état errant ou erraticité ne constitue point une infériorité pour les Esprits, puisqu'il peut y en avoir de tous les degrés. Tout Esprit qui n'est pas incarné est, par cela même, errant, à l'exception des Purs Esprits qui, n'ayant plus d'incarnation à subir, sont dans leur état définitif.


L'incarnation n'étant qu'un état transitoire, l'erraticité est en réalité l'état normal des esprits, et cet état n'est point forcément une expiation pour eux ; ils y sont heureux ou malheureux selon le degré de leur élévation, et selon le bien ou le mal qu'ils ont fait.







L’échelle spirite ci-dessous décrit les rangs d’appartenance des esprits : la valeur des esprits est décroissante.




Niveau 1:
Esprits purs.
Le matériel n’a aucune influence. Supériorité morale et spirituelle, ils vivent dans le bonheur total.
Rang 1: Esprit parfait.
Niveau 2:
Esprits bons.
Le spirituel domine même s’il reste des traces d’intérêt matériel, ils sont de bonnes intentions et se réjouissent du bien qu’ils peuvent faire.
Rang 2: Esprit supérieur.
Rang 3: Esprit sage.
Rang 4: Esprits savants.
Rang 5: Esprits bienveillants.
Niveau 3:
Esprits imparfaits.
La matière domine l’esprit, ils vivent dans la souffrance.
Rang 6: Esprits neutres.
Rang 7: Esprit faux savant.
Rang 8: Esprits légers.
Rang 9: Esprits impurs.
Revenir en haut Aller en bas
Admin FOX
Admin
Admin
avatar

Masculin
Date d'inscription : 29/10/2008
Nombre de messages : 4462
Localisation : Calgary Alberta CANADA
Votre état d'esprit du moment : patient

MessageSujet: Re: L'ECHELLE SPIRITE   Sam 19 Fév 2011 - 9:04






Les Esprits Errants


L'âme à la mort se sépare du corps et redevient esprit détaché du corps physique. Elle retrouve son état d'origine.
Après la mort elle ère dans le monde spirite. Il arrive parfois que les âmes ne savent pas tout de suite qu'elle sont morte. D'ou le nom d'esprits errants, car elle ère et se croie encore vivant. Elle ont du mal à prendre conscience de leur mort, parfois ela peut durer longtemps, les âmes se renden peu à peu compte d'ou elles se trouve.
Pendant ce temps elles observent les humains et essaye de communiquer avec eux, mais peu habituer à cette vie spirite elles ne savent pas encore bien communiquer.

Les autres qui se rendent compte ou ils se trouvent, attende de se réincarner, parfois ils se réincarne tout de suite, sachant que la notion de temps n'est pas la même qu'ici bas, le temps comme nous le connaissons n'existe pas.
Pendant ce temps d'attente, l'esprit choisi une nouvelle mission à accomplir ici bas ou dans un autre monde et de se purifier d'un autre vice.

"Quelle peut être la durée de ces intervalles?

De quelques heures à quelques milliers de siècles.
Au reste il n'y a point à proprement parler de limite extrême assignée à l'état errant, qui peut se prolonger fort longtemps, mais qui cependant n'est jamais perpétuel, l'esprit trouve toujours tôt ou tard à recommencer une existence qui sert à la purification de ses existences précédentes."

"Cette durée est-elle subordonnée à la volonté de l'esprit ou peut-elle être imposée comme expiation?

C'est une conséquence du libre arbitre les esprits savent parfaitement ce qu'ils font, mais il y aussi pour qui c'est une punition infligée par Dieu, d'autre demandant à prolonger pour suivre des études qui ne peuvent se faire avec fruit qu'à l'état d'esprit."

"De quelle manière les esprits errants s'instruisent-ils, ils ne le font sans doute pas de la même manière que nous?

Ils étudient leur passé et cherchent les moyens de s'élever. Ils voient observent ce qui se passe dans les lieux qu'ils parcourent ils écoutent les discours des hommes éclairés et les avis des esprits plus élevés qu'eux, et cela donne des idées qu'ils n'avaient pas."

Donc après la mort, tous les esprits se trouvent esprits errants, puis soit tout de suite ou après une durée ils se réincarne, mais d'abord ils revoient leur vie passée sur terre et aprenne de leur vécu et expérience et selon leur mission accompli ou non s'élève (vous pouvez vous référer à l'échelle spirite).




Mondes Transitoires


"Existe-t-il comme cela a été dit des mondes qui servent aux esprits errants de stations et de points de repos?

Oui, il y a des mondes particulièrement affectés aux êtres errants, mondes dans lesquels ils peuvent habiter temporairement, sorte de bivouacs de camps pour se reposer d'une trop longue eraticité, état toujours peu pénible. Ce sont des positions intermédiaires par mi les autres mondes, graduées suivant la nature des esprits qui peuvent s'y rendre et ceux-ci jouissent d'un bien être plus ou moins grand."


Entre la réincarnation et la mort il y a des lieux où les esprits peuvent en quelque sorte se retirer pour réfléchir et se reposer de leur existence, une fois prêt à se réincarner ils s'en vont. Ce lieux n'est pas obligatoire, mais propre à ceux qui désire s'y rendre et ils peuvent quitter ce lieu quand ils le veulent.



Perceptions, sensations et souffrances des Esprits


" L'âme une fois dans le monde des esprits a-t-elle encore les perceptions qu'elle avait de son vivant?

Oui, et d'autres qu'elle ne possédait pas parce que son corps était comme un voile qui les obscurcissait . L'intelligence est un attribut de l'esprit mais qui se manifeste plis librement quand il n'a pas d'entraves."


Sans le corps physique l'âme perçoit beaucoup plus de choses et nettement mieux, sans ce corps physique qui est une barrière à quelques perceptions.

Plus l'esprit est élevé plus il perçoit de choses. Il ne sait pas tout mais plus il se rapproche de la perfection plus il sait de choses.

Certains esprits peuvent entrevoir l'avenir, mais de nouveau cela dépends de leur niveau auquel ils sont élevés.

Donc assez peu peuvent entrevoir l'avenir.

Les esprits voient plus distinctement "car leur vue pénètre ce que nous pouvons pénétrer rien ne les obscurcit." et ils percoivent également des sons que nous pouvons percevoir.


"Lorsqu'un esprit dit qu'il souffre quelle nature de souffrances éprouve-t-il?

Angoisses morales qui le torture plus douloureusement que les souffrances physique."


"Le corps est l'instrument de la douleur, c'est sinon la cause première au moins la cause immédiate. L'âme a la perception de cette douleur, cette perception de cette douleur. Le souvenir qu'elle conserve peut être très pénible mais ne peut avoir d'action physique. En effet le froid ni la chaleur ne peuvent désorganiser les tissus de l'âme, l'âme ne peut ni se geler, ni se bruler.

L'expérience nous apprends qu'au moment de la mort le périsprit se dégage plus ou moins lentement du corps, pendant les premières instant, l'esprit ne s'explique pas la situation il ne croit pas être mort, il se sent vivre il voit son corps d'un coté il sait qu'il est à lui et il ne comprends pas qu'il en soit séparé cet état dure aussi longtemps qu'il existe un lien entre le corps et le périsprit."







Choix des épreuves


L'esprit choisi lui-même les épreuves à vivre dans sa vie sur terre ou dans un autre monde et donc a son libre arbitre.Donc nous choissons nous-même les malheurs et bonheur que nous vivrons, cependant sur terre nous avons notre libre arbitre et nous mettons alors nous-même dans tel ou telle situation qu'elle soit positive ou négative. les grandes lignes sont écrites mais nous influençons beaucoup notre vie ici en faisant des choix bons ou mauvais.

"Comment les esprits peut-il vouloir naître parmi des gens de mauvaise vie?

Il faut bien qu'il soit envoyé dans un milieu où il puisse subir l'épreuve qu'il a demandée. eh bien! il faut donc qu'il y ait de l'analogie, pour lutter contre l'instinct du brigandage, il faut qu'il se trouve avec des gens de cete sorte."

"Ne semble-t-il as naturel de choisir les épreuves les moins pénibles?

pour vous oui, pour l'esprit non lorsqu'il est dégagé de la matière l'illusion cesse, et il pense autrement."


"L'esprit pourrait-il faire son choix pendant l'état corporel?

Son désir peut avoir de l'influence cela dépend de l'intention mais quand il est esprit il voit souvent les choses bien différemment. Ce n'est que l'esprit qui fait ce choix, mais encore une fois il peut le faire dans cette vie matérielle, car l'esprit a toujours de ces moments où il est indépendant de la matière qu'il habite."

Revenir en haut Aller en bas
http://renardmagique.1fr1.net
Admin FOX
Admin
Admin
avatar

Masculin
Date d'inscription : 29/10/2008
Nombre de messages : 4462
Localisation : Calgary Alberta CANADA
Votre état d'esprit du moment : patient

MessageSujet: Re: L'ECHELLE SPIRITE   Ven 17 Fév 2012 - 21:36

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://renardmagique.1fr1.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ECHELLE SPIRITE   Dim 19 Fév 2012 - 7:03

Revenir en haut Aller en bas
spodan
Guide
Guide
avatar

Masculin
Date d'inscription : 15/12/2008
Nombre de messages : 3402
Age : 55
Localisation : trivieres
Votre état d'esprit du moment : super joyeux

MessageSujet: Re: L'ECHELLE SPIRITE   Dim 19 Fév 2012 - 9:41

merci pour ce savoir on ce couchera moins béte ce soir .
Revenir en haut Aller en bas
http://spodan.skyrock.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ECHELLE SPIRITE   Dim 19 Fév 2012 - 16:20

:grt:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ECHELLE SPIRITE   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ECHELLE SPIRITE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Echelle spirite
» L'ECHELLE SPIRITE
» Changement d'echelle pour une loi uniforme???
» Echelle de Kardashev
» PEP: Echelle d'autisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE RENARD MAGIQUE :: Le monde des esprits/ Au-delà-
Sauter vers: