Spiritualité Esotérisme Paranormal Tarots Runes Amerindiens Reves Pierres Reiki Mandalas Numerologie Reflexologie Chromotherapie Légendes
 
AccueilRechercherS'enregistrerFAQCalendrierConnexion
INVITEZ VOS AMI(E)S A NOUS REJOINDRE
JEUDI 24 AOUT A 21H00 SOIREE ANGES
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» étapes vers l’abondance
Sam 19 Aoû 2017 - 2:41 par irina

» emseigner la spiritualite
Dim 13 Aoû 2017 - 18:35 par Admin FOX

» LA PENSEE DU JOUR
Dim 23 Juil 2017 - 15:10 par Admin FOX

» ma pensee
Sam 22 Juil 2017 - 1:45 par Admin FOX

» pensee du jour
Jeu 20 Juil 2017 - 2:35 par Chipette

» purifier l ego
Lun 17 Juil 2017 - 15:12 par Admin FOX

» arret provisoire des voyances
Lun 10 Juil 2017 - 4:18 par irina

» Demande de voyance
Jeu 6 Juil 2017 - 10:49 par Aube

» LES ELIXIRS CALIFORNIENS
Sam 1 Juil 2017 - 14:31 par Admin FOX

» SIGNIFICATION DES CARTES
Sam 1 Juil 2017 - 14:28 par Admin FOX

» pensee du jour
Ven 30 Juin 2017 - 18:42 par Admin FOX

» Le hora dans l'astrologie hindoue
Mar 27 Juin 2017 - 0:10 par irina

» LA TRAME
Lun 19 Juin 2017 - 22:42 par Chipette

» Nabandonne jamais
Mar 6 Juin 2017 - 13:27 par irina

Sujets les plus vus
LA PENSEE DU JOUR
PRIERE POUR EXAUCER 1 VOEU
L'amitié même virtuel.......
NE PAS SE COMPLIQUER LA VIE
LA REFLEXOLOGIE FACIALE
Proverbes sur l'oublie
UNE PENSEE A SUIVRE
REGLEMENT DE RENARD MAGIQUE
PENSEZ Y
l amitie
FACEBOOK
Partenaires
Forum gratuit



Partagez | 
 

 ASPECTS SATURNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ASPECTS SATURNE   Jeu 28 Jan 2010 - 21:57

ASPECTS SATURNE URANUS

Consonant (conjonction consonante, trigone, sextile).

Le sujet est un fin stratège, un calculateur subtil et précis à la cérébralité hyper-rigoureuse et ultra-organisée. Il tire de ses recherches expérimentales approfondies et de ses silencieuses méditations des intuitions fulgurantes et des idées fortes qu’il impose avec une prudente mais ferme conviction. Il hésite d’autant moins à imposer puissamment ses raisonnements et décisions, longuement mûris et ruminés, qu’il les a auparavant systématiquement passés au crible de son scepticisme vigilant. Il sait d’autant mieux ce qu’il veut qu’il a parfaitement analysé ce qu’il ne pouvait pas. Ses subtiles analyses accouchent de synthèses surprenantes et rigoureusement logiques. Il manifeste son indéniable autorité avec des ruses de sioux et un imperturbable flegme. Ses objectifs ambitieux sont froidement calculés, méthodiquement élaborés : les surprises qu’il sait créer ne sont nullement, pour lui, le fruit du hasard. On loue sa scrupuleuse sagacité et ses audaces conceptuelles.

Dissonant (conjonction dissonante, opposition, carré).

Dissonance équilibrée : le sujet passe alternativement d’une distance interrogative (Saturne) à des affirmations impérieuses et tranchées (Uranus), sans pouvoir se résoudre à choisir. Selon que l’une ou l’autre fonction domine dans son vécu, il peut adopter les attitudes suivantes :

Si Saturne domine : le sujet est si absorbé par les multiples questions qu’il se pose à propos de son vécu ou de ses expériences qu’il est incapable de leur trouver des réponses fermes et convaincantes. Il ratiocine à l’infini, complexifie sans cesse ses raisonnements dans un refus obstiné de mettre un brillant et efficace point final à ses aventureuses interrogations. Son scepticisme, ses doutes, ses prudences et son excès de prévoyance lui interdisent toute initiative audacieuse, toute décision prise sur le coup d’une intuition fulgurante. Il craint les brutales et inattendues irruptions de l’inconnu dans un univers dont il s’efforce laborieusement de déchiffrer les énigmes pour se mettre à l’abri du hasard. Solitaire réfractaire, chercheur à jamais insatisfait, philosophe de l’échec ou romantique impénitent, il ne peut ou ne veut pas imposer ses idées.

Si Uranus domine : le sujet affirme avec aplomb, autorité et intransigeance ses certitudes intuitivement révélées et rigoureusement architecturées au mépris de toute recherche expérimentale approfondie, de toute investigation sérieuse dans l’univers complexe des êtres, choses et situations. Sa despotique volonté de puissance s’acharne à refouler en lui et autour de lui tout ce qui pourrait ressembler à un doute, une interrogation, une remise en question, ou tout simplement une réflexion pertinente basée sur une scrupuleuse analyse des faits. Il décide avec outrecuidance là où il faudrait longuement réfléchir avant de s’engager, tranche dans le vif de sujets qui demanderaient prudence et circonspection. Il craint par-dessus tout que l’on sape et sabote à la base ses raisonnements et certitudes bâtis sur des présupposés on ne peut plus incertains.

Dissonance maîtrisée : le sujet a durement appris qu’il y a un temps pour la réflexion dubitative et approfondie, et un temps pour le volontarisme intransigeant, et sait sans fausse note alterner ces deux fonctions.

Dissonance sublimée : le sujet a délibérément sacrifié toute quête d’un hypothétique absolu au nom d’une puissante volonté créatrice, ou abdiqué de toute philosophie désenchantée au profit d’une cérébralité ambitieuse et conceptrice


SATURNE NEPTUNE

Consonant (conjonction consonante, trigone, sextile).
Le sujet est un analyste subtil, rigoureux et pénétrant en même temps qu’un clairvoyant inspiré et intuitif. Il tire de son vécu et de ses expériences de multiples interrogations et hypothèses auxquelles sa sensibilité profonde et quasi-médiumnique répond par des vérités nuancées, ondoyantes, toutes en finesses et clair-obscur. Il questionne le mystère et l’inconnu des êtres, choses et situations tangibles, et le mystère, l’inconnu se dévoilent en demi-teintes, dans une vivante et vibrante complexité. Ses savantes abstractions, inséparables de son profond ressenti, accouchent de frémissantes réalités dont il s’abstrait aussitôt pour à nouveau interroger l’invisible, le ténu, le non-dit. Austère et généreux, solitaire et chaleureux, prudent et fantasque, cet être secret à la sensibilité tumultueuse s’efforce de rationaliser ses états d’âme et de donner de l’âme à la raison. Il s’exprime par énigmes et paradoxes, habitant d’un ailleurs qu’il cherche inlassablement à comprendre.

Dissonant (conjonction dissonante, opposition, carré).

Dissonance équilibrée : le sujet passe alternativement d’une distance interrogative (Saturne) à des intuitions troubles et ambiguës (Neptune), sans pouvoir se résoudre à choisir. Selon que l’une ou l’autre fonction domine dans son vécu, il peut adopter les attitudes suivantes :

Si Saturne domine : le sujet est enfermé dans un scepticisme extrêmement critique vis-à-vis de toutes les déconcertantes manifestations de l’inconnu ou de l’inconscient. La froide distance qu’il maintient à l’égard de son vécu et de ses expériences lui interdit de prendre en compte les frémissements de son âme, d’être réceptif aux mouvements profonds de la sensibilité. Sa raison desséchante est en quête d’un hypothétique absolu dont il se refuse à prendre en compte le moindre signe émergeant. Il s’isole dans une douloureuse solitude qui lui interdit tout partage, toute communion collective, et plonge si bien dans les profondeurs des êtres, choses et situations qu’il en oublie toute chaleur humaine, toute expression de son affectivité tumultueuse. Il interdit à son intuition de révéler quoi que ce soit de ses explorations et investigations intérieures.

Si Neptune domine : le sujet vit dans un monde trouble peuplé de chimères, de confuses aspirations, d’états d’âme alambiqués et de profondes turbulences émotionnelles qu’il se garde bien de mettre à l’épreuve des faits et de leur critique expérimentale. Aucun scepticisme constructif ne saurait le protéger contre les sortilèges de son imaginaire trop prolixe, et la voix de la raison profonde ne peut le distraire du chant de ses sirènes intérieures ou extérieures. Il se réfugie dans un ailleurs dont il espère follement qu’il lui permettra d’échapper aux rigueurs et difficultés de sa situation présente. Il s’invente des mystères, faute de pouvoir ou vouloir enquêter sur les véritables secrets et énigmes des choses, êtres et situations. Sa confiance irrationnelle dans les vertus de la providence ou de son pifomètre le rend imprudent et imprévoyant.

Dissonance maîtrisée : le sujet a durement appris qu’il y a un temps pour la réflexion dubitative et approfondie, et un temps pour être à l’écoute de ses intuitions et états d’âme, et sait sans fausse note alterner ces deux fonctions.

Dissonance sublimée : le sujet a délibérément sacrifié toute quête d’un hypothétique absolu au nom de la dynamique d’une évolution profonde, ou abdiqué de toutes les chimères de l’imaginaire au profit d’un prudent scepticisme chercheur


SATURNE PLUTON

Consonant (conjonction consonante, trigone, sextile).

Le sujet maintient, d’une manière ou d’une autre, que ce soit par la raison abstraite ou par un flegme imperturbable, une froide et intense distance vis-à-vis des êtres, choses et situations. Perspicace et subtil observateur des faits, il ne se fait d’illusions sur rien ni sur personne. Seul compte pour lui l’essentiel invisible aux yeux, l’envers inconnu du décor où se tapissent les lois universelles, l’ordre caché du monde. Auscultant le vécu et faisant confiance à son intuition profonde du mystère, il se pose sans cesse les questions fondamentales, celles qui n’ont de réponses que partielles, paradoxales ou énigmatiques. Les abstractions les plus ardues n’ont pas de secret pour lui, et l’inconnu est son domaine de prédilection. Complexe, subtil, secret, il ne dévoile pas facilement ses opinions ou intentions, ou ne le fait qu’avec la plus extrême prudence et circonspection. S’il a le goût du pouvoir, c’est de celui de l’ombre et des coulisses qu’il s’agit.

Dissonant (conjonction dissonante, opposition, carré).

Dissonance équilibrée : le sujet passe alternativement d’une difficile recherche expérimentale (Saturne) à une froide distance maximale (Pluton), sans pouvoir se résoudre à choisir. Selon que l’une ou l’autre fonction domine dans son vécu, il peut adopter les attitudes suivantes :

Si Saturne domine : le sujet cherche à conjurer l’absurdité ou le néant de toute raison ou de tout savoir en développant un froid rationalisme ancré dans le réalisme expérimental. Il essaie pathétiquement de trouver, dans ses froides, profondes et méthodiques investigations dans la matière et le vécu, le pourquoi et le comment des mystères immatériels, métaphysiques ou autres, sans pouvoir se résoudre à la certitude qu’il est des questions qui n’ont et n’auront jamais de réponse. L’inconnu intégral le fascine et l’angoisse en même temps, et avec la même intensité. Par sa raison abstraite ou son romantisme douloureux et désespéré, il tente vainement de se rebeller contre une obscure et implacable fatalité, contre les forces du chaos, du désordre et du néant. Solitaire, mélancolique, sceptique et incompris, il craint que sa situation n’empire encore...

Si Pluton domine : le sujet, intimement et intuitivement persuadé qu’au fond, rien ne vaut la peine de rien et que même les recherches les plus approfondies ne débouchent jamais que sur d’insondables et inexprimables mystères, en arrive à ne même plus se poser la moindre question fondamentale concernant les contenus cachés de l’existence. Les raisonnements les plus subtils et les investigations les plus perspicaces au cœur de la matière des êtres, choses et situations lui apparaissent comme de la bouillie pour chat, pénétré qu’il est du sens de l’absurde ou de l’inconnaissable. Vouloir métamorphoser le présent, même de la façon la plus réalistement pessimiste lui semble une aimable utopie. Ne lui reste plus alors qu’un désespoir profond et incurable, des tentations nihilistes ou le refuge mystique ou philosophique dans les terres arides de l’être-en-soi, en espérant peut-être que sa nuit accouchera d’un autre soleil.

Dissonance maîtrisée : le sujet a durement appris qu’il y a un temps pour la réflexion dubitative et approfondie, et un temps pour se débarrasser radicalement de toute raison et conception, et sait sans fausse note alterner ces deux fonctions.

Dissonance sublimée : le sujet a délibérément sacrifié toute quête d’un hypothétique absolu au nom d’une suprême et profonde impassibilité d’être, ou abdiqué de toute tentation de souscrire à l’absurde au profit d’un prudent scepticisme chercheur


Revenir en haut Aller en bas
 
ASPECTS SATURNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» saturne carré lune
» aspects Mars-Saturne !!
» L'ascendant
» Video Saturne au télescope
» SATURNE: après les anneaux, les arcs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE RENARD MAGIQUE :: ASTROLOGIE-
Sauter vers: